Parce que les besoins en termes d’éclairage ne sont pas le mêmes dans un salon, dans un bureau ou dans une chambre, nous avons dressé une liste de secours qui présente les principales règles à connaître pour une décoration intérieure réussi.

Salon, salle à manger, cuisine, chambre et salle de bain… découvrez nos conseils en luminaire détaillés pièce par pièce !

 

L’éclairage dans le salon

Préférez un éclairage tamisé au plafond avec des sources de lumière complémentaires. Par exemple : un lampadaire déporté design ou une applique à l’éclairage feutré.

L’éclairage dans la salle à manger

Dans la salle à manger, l’idéal est d’installer un lustre design à plusieurs ampoules qui est centré par rapport à la table. Si toutefois vous ne disposez pas d’une sortie de fil centrée par rapport à la table, préférez dans ce cas un plafonnier dotés de spots directionnels. Cette solution vous permettra de bien répartir l’éclairage en fonction de vos besoins.
Quel que soit votre choix, optez pour un éclairage assez puissant.

L’éclairage dans la cuisine

La spoterie représente la meilleure option pour l’éclairage d’une cuisine. Les spots apportent un éclairage assez puissant et présentent l’avantage d’être orientables. Vous pourrez ainsi apporter une source de lumière plus intense sur votre plan de travail.

L’éclairage dans la chambre

Espace de détente et de repos, l’éclairage d’une chambre à coucher doit être tamisé. Différentes options se présentent pour créer une ambiance zen :

  • Les lampes de chevet
  • Les appliques murales
  • Des spots encastrés dont vous pourrez régler l’intensité

L’éclairage dans la salle de bain

L’éclairage dans la salle de bain doit respecter les règles de sécurité  énoncées par la norme NF C 15-/A2. Nous vous conseillons 2 sources d’éclairage principal :

  • Un plafonnier ou des spots encastrés dans un faux plafond en guise d’éclairage général
  • Des lampes halogènes autour du miroir pour apporter un éclairage plus ciblé